Download!Download Point responsive WP Theme for FREE!

Wiko Cink Peax : déballage, photos et avis sur un smartphone Android pas cher et Dual Sim (maj)

Un test réalisé et partagé par Gozav38 : merci beaucoup !

Mise à jour le 24 Aout : un Wiko ink Peax 2 améliorant ce modèle mais sur les même bases que celui testé ici est désormais commercialisé au même tarif. Mieux vaut prendre celui-ci !

  • Le Wiko Cink Peax 2 est en vente ici au prix de 169 euros environ

test-avis-wiko-cink-peax-9.jpgAprès avoir découvert en vidéo le Wiko Cink Peak dans cet article, on poursuit aujourd’hui la découverte de ce smartphone proposé par la société française WiKo.

Ce sont des modèles vendus nus (donc désimlocké), sans engagement opérateur.

Wiko est une jeune marque française (marseillaise). Elle distribue des smartphones fabriqués par le chinois Tinno Mobile et « rebrandrés »: le packaging, le marketing, la partie software, le SAV, la distribution, etc sont donc assurés par Wiko. Depuis fin 2012 la marque connait un succès grandissant dans la communauté Android avec le Cink Slim en particulier. La gamme de Wiko est composée de modèles low cost de 100 à 200€ mais offrant un bon rapport qualité/prix.

Déballage

Boîte simple mais pas aussi épurée qu’Apple par exemple. Elle reprend les principales caractéristiques de l’appareil et elle est scellée.

test-avis-wiko-cink-peax-9.jpg

A l’intérieur on retrouve le mobile posé sur un support type velours.

test-avis-wiko-cink-peax-8.jpg

Il est protégé sur sa face avant par un film transparent, de même que sur l’optique de l’APN à l’arrière. Low cost oblige, le kit piéton fourni avec ne semble pas d’une grande qualité. Rien à signaler du côté du chargeur secteur et du câble micro USB, tout ce qu’il y a de plus standard. L’encombrement du chargeur est réduit ce qui est bien pratique en cas de déplacement. La batterie de 1800maH est amovible. Une petite documentation entièrement en français permet de faire un rapide tout de l’appareil.

test-avis-wiko-cink-peax-6.jpg

test-avis-wiko-cink-peax-5.jpg

Présentation

L’appareil est grand mais relativement fin. Les dimensions du contour de l’écran de 4.5″ ne choquent pas plus que ça. Sa définition est de 540×960 et la technologie employée est la même qu’Apple, à savoir l’IPS afin d’offrir de bons angles de vision et des couleurs éclatantes. test-avis-wiko-cink-peax-1.jpg

On devine les 3 boutons sensitifs (Menu, Home et Retour) en bas, de même que la toute petite ouverture pour le micro. En haut, on remarque la caméra frontale de 1.3Mpix, le haut-parleur et l’emplacement des capteurs de luminosité/proximité. L’écran est entouré par un plastique imitation métal chromé aux reflets chocolats/dark du plus bel effet mais à priori assez sensible aux traces de doigts.

test-avis-wiko-cink-peax-3.jpg

Sur le dessus, on remarque le port micro USB ainsi que la prise jack classique. Côté gauche, le bouton volume + et – sans indication particulière. Il est assez petit et ne devrait pas se déclencher inopinément, de même que le bouton Power sur la tranche droite de l’appareil. Rien de particulier sur la tranche inférieure.

La face arrière est siglée Wiko juste au dessus du haut-parleur main libre. Plus haut on trouve le double flash LED, l’optique 8Mpx et le second micro dédié à l’atténuation des bruits environnants lors de la conversation téléphonique ou à capter le son pendant la prise de vidéo.

test-avis-wiko-cink-peax-7.jpg

Tout cela en fait un appareil très sobre, avec une qualité de matériaux tout à fait correcte pour le prix. Les plastiques ne semblent pas fragiles et le toucher est agréable, en particulier à l’arrière avec cette sensation « soft touch ». L’écran n’est pas protégé par un verre de type Gorilla Glass mais il inspire confiance tout de même.
Niveau caractéristiques, on est face à un smartphone Android low cost certes mais robuste pour une majorité d’usages : processeur Mediatek double cœur à 1Ghz, 1Go de RAM (très appréciable) ainsi que 4Go de stockage interne (environ 1.5Go libre disponible à la mise en route), extensible par carte micro SD (jusqu’à 32Go).

Le mobile est double SIM, comme tous les modèles Wiko et accepte les puces (format mini SIM classique) de tous les opérateurs.

Software et prise en main

Par défaut, le Peax est livré avec Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich mais une mise à jour vers 4.1.1 Jelly Bean est disponible depuis un mois sur le site de Wiko. La ROM n’est pas une Android « stock » comme le Nexus 4 de Google par exemple. Elle est très légèrement customisée par Wiko (pour la très bonne gestion du dual SIM par exemple), même si dans l’ensemble l’expérience reste très proche de la ROM « stock ». Il faudra donc espérer que Wiko suive ses mobiles de façon correcte. Les débuts semblent prometteurs en tout cas.

test-avis-wiko-cink-peax-2.jpg

Le temps de démarrage est très correct là aussi. Un rapide tutoriel nous accueille. L’interface est donc assez dépouillée comme peut l’être Android sans surcouche constructeur (HTC Sense, Samsung Touchwiz, etc). On retrouve toutes les applications de Google par défaut. Le reste se trouvera sur le Play Store.

test-avis-wiko-cink-peax-4.jpg

La navigation dans les menus semble rapide et fluide, l’écran procure un bon rendu. Les boutons sensitifs sont réactifs. On n’est clairement pas face à un mobile au rabais même si l’écran adore les traces de doigts 😉

Conclusion

Pour 170€, difficile à mon avis de trouver meilleur rapport qualité prix. Alors certes on n’a pas tous les raffinements des smartphones haut de gamme mais tout ça conviendra parfaitement à la grande majorité des utilisateurs. Reste à voir à l’usage, mais le buzz autour de la marque me parait tout à fait justifié au vu de cette première prise en main. La communauté Wiko est également bien vivante sur plusieurs forums et c’est plutôt bon présage pour la vie de ce mobile, de même que les accessoires qui commencent à arriver de manière non-confidentielle.

nouveau modèle : Le Wiko Cink Peax 2 est en vente au prix de 169 euros environ

D’autres utilisateurs de smartphones Wiko pour partager leur avis ?